Hélène était une amie de maman. Je n’étais encore qu’une une ado quand elle a transmis cette recette de famille à ma maman. Comme j’adorait cette pâtisserie, je me suis empressée de la copier dans mon fameux cahier de recettes.

C’est une pâtisserie typiquement catalane que les familles préparent à plusieurs et mangent principalement pour les fêtes de Pâques …

Devenue moi même mère de famille, ce fut longtemps une tradition, nous étions 4 amies ( et oui nous étions loin de la famille à ces années) à préparer cette pâtisserie et surtout ensuite à la partager. Ma Lolotte avait à peine 2 ans quand elle a pétri et étalé son premier petit pâton …elle en a à présent 20 ans…

Depuis quelques années, je n’en faisait plus mais cette année je m’y suis remise, une envie, un besoin avec l’aide de ma cousine qui vit ici maintenant depuis quelques années, son mari et leurs enfants que je remercie au passage, mais j’ai surtout une pensée toute particulière pour mon amie Rosy.

Et oui c’est tout une organisation que de faire des bougnettes si on ne veut pas y passer la journée et la nuit… donc on a réparti les tâches: Val à la découpe des pâtons avec Alexandre, Rémy et Julien(mon dernier)au rouleau, Kévin et Jeannot au sucre dernière étape après que je les cuise.

IMG_3472

Allez je vous dévoile la recette des fameuses bougnettes d’Hélène…

Ingrédients:

  • 1 kg de farine + 500/750 g
  • 8 œufs
  • zeste d’1 citron non traité
  • 1 cube de levure fraîche
  • un peu de lait
  • 1 flacon de fleur d’oranger
  • 125 g de sucre
  • 2 pincées de sel
  • 125 g de beurre
  • 2 litres d’huile
  • 1 kg de sucre semoule

IMG_3463

Mettre la levure émiettée dans un petit bol contenant un fond de lait tiède. Dans une bassine (réservée à cet unique usage), cassez les œufs et fouetter. Ajouter la fleur d’oranger. Râper le zeste de citron* à la microplane . Faire fondre le beurre  et ajouter à la préparation. Verser le sucre et le sel , remuer énergiquement au fouet..

Verser le Kg de farine, mélanger à la corne ou racle-tout avec un mouvement allant du fond vers le dessus. Une fois, la farine bien absorbée, on obtient une pâte très collante. Il faut maintenant pétrir à la main ( 1 seule) en incorporant  petit à petit  de la farine avec l’autre. La pâte ne doit plus coller ni aux mains, ni à la bassine. Couvrir la bassine d’un torchon et laisser lever au moins 4 heures. Normalement la pâte doit soulever le torchon.

IMG_3478Préparer une grande bassine à friture, préchauffer l’huile. Dans un panier à linge, poser une drap (condamné aux bougnettes). Verser le sucre dans un récipient.

Rabattre la pâte sur le plan de travail, dégazer et couper en pâton égaux selon votre choix, plus ou moins gros suivant la taille de bougnettes désirées. Nous nous les aimons plutôt petites( taille assiette à dessert environ).

Etirer finement au rouleau sur le plan de travail huilé ainsi que le rouleau, surtout pas de farine ce qui vous salirait l’huile de friture. Décoller la pâte et plonger immédiatement dans l’huile préchauffée. Dorer les 2 faces et égoutter, laisser refroidir. Placer dans le panier. Sucrer à l’aide d’une cuillère à soupe. Superposer les bougnettes en quinconce au fur et à mesure. La dégustation se fera après…

Je remercie Christine de Torreilles pour ses citrons si parfumés…

Le bougnettes, c’est de l’amour et du partage…

Je profite de ce billet pour vous souhaiter un bon Week-End de Pâques.

Bougnettes_d'Hélène